Astronomie

 

 Animée par

Daniel et Serge

 

 

 

chaque premier vendredi du mois

 

de 10H à 12H

 


Salle du 1er étage dans les locaux du

 

Forum du Temps Libre 35 rue Talamoni.

 

La prochaine séance d'astronomie

aura lieu le 10 novembre 2017

 

l'Astronomie.

 

 

 

 

 

 

 


Dès son apparition sur terre, l'homme a été fasciné par le soleil. Sa  lumière et sa chaleur bienfaisante l'ont conduit à lui consacrer beaucoup de son temps et de ses faibles moyens.

A présent, avec des outils  modernes, puissants et bien au-delà! (télescopes, fusées, satellites etc... ), la communauté scientifique se pose encore bien des questions restées sans réponse : structure interne  du noyau, vents solaires, nature des taches solaires avec leur cycle de 11 ans, etc....La principale  question liée aux énormes besoins en énergie de toute notre planète terre nous focalise sur la débauche extraordinaire d'énergie dispersée dans toutes les directions par le soleil : c'est la fusion de l'atome  d'hydrogène dont nous connaissons bien le fonctionnement mais les conditions à remplir sont très difficiles à satisfaire en continu sur la terre .
Il nous faudra redescendre sur terre pour récupérer des énergies propres : éoliennes, photovoltaïque, fours solaires.

Attention : se faire bronzer raisonnablement sans oublier que derrière l'éclat des rayons du soleil se profile de plus en plus le  redoutable mélanome (cancer de la peau)
Sans aller aussi loin, notre bonne vieille terre ne nous a pas encore livré tous ses secrets : tsunami, tremblements de terre et cyclones nous surprennent encore.
Nous prospectons, non seulement dans notre galaxie, mais également dans  les autres quand l'actualité nous y invite.

 

La tâche est immense....comme l'univers !

 

Daniel

 

                                                                                                                                                      

 

Aujourd'hui nous avons étudié MERCURE

 

 

Mercure ayant été jusqu'à présent peu explorée par les missions spatiales. Les défricheurs ont été les sondes américaines Mariner 10 (1974-1975) et Messenger (2008-2015) qui l'ont survolée. La prochaine mission sera celle de l'Agence spatiale européenne ESA et de l'Agence japonaise JAXA, BepiColombo. Elle doit partir en janvier 2017. Les scientifiques espèrent que cela sera l'occasion de résoudre certains des mystères de Mercure. Comme par exemple son étrange densité. On estime ainsi que 60% de la masse de Mercure serait composée d'un noyau métallique. Une répartition surprenante : la planète est bien plus dense qu'elle ne devrait l'être au regard de sa taille

 

STRUCTURE. La planète Mercure est donc, comme Vénus, Mars et la Terre, une planète tellurique. Autrement dit un astre rocheux. Mercure possède un noyau liquide, composé de fer. Il mesure 3.600 km de large et est recouvert d'un manteau. Comme celui de la Terre, ce manteau est composé de silicates, et est moins dense que le noyau. Il s'agit d'une couche relativement fine, qui représente environ 20% du rayon de la planète. Au-dessus, une croûte, épaisse de 100 à 300 km. Enfin, la petite planète dispose d'une atmosphère très fine, composée d'hydrogène, d'oxygène, d'hélium, d'eau, de sodium et de potassium.

Mercure est la planète la plus proche du soleil et la moins massive du système solaire.

 

QUOTIDIEN. Une journée mercurienne compte 58,65 jours terrestres et son année 87,97 jours terrestres. Durant ses longues journées, la température monte à près de 430 °C. C'est suffisant pour faire fondre le plomb ! Cette chaleur s'échappe rapidement, l'atmosphère de la planète étant trop ténue pour permettre qu'elle soit conservée. Les nuits sont alors glaciales, à presque -180 °C. Aucune autre planète ne connaît de telles variations.

 

Comme Vénus, Mercure est quasiment sphérique - son aplatissement pouvant être considéré comme nul - en raison de sa rotation très lente. Dépourvue de véritable atmosphère, sa surface est très fortement cratérisée et globalement similaire à la face cachée de la lune.

 

Comme la lune le fait avec la terre on conclut que Mercure était synchronisée par effet de Marée avec le Soleil.

 

 

jourd'hui 01 Avril 2016

Nous avons parlé de la planète X

(ce n'est pas un poisson d'avril)

Voici quelques explications: en vidéo

Dommage que cela soit en Anglais

 

 

 

 

 

 

 

 

Solar Dynamics Observatory (SDO) est un sac plastique d'observation soleil laché pour la NASA le 11 février 2010 !!!! Sa mission est de transmettre des informations sous Terre dans le but de mieux connaitre le Soleil et gentiment son champ magnétique !!!! Grâce a ses instruments ce laboratoire spatial est capable d'enregistrer des images d'une résolution native de 4096x4096 pixels avec différents traitements !! La vidéo publiée pour la NASA a été réalisée grâce à 200 milliards d'images représentant 2600 Terra-octets de données enregistrées tout au long des 1826 jours qui le sac plastique observe notre étoile !! !!! !!!!
Solar Dynamics Observatory (SDO) est un sac plastique d'observation soleil laché pour la NASA le 11 février 2010 !!!! Sa mission est de transmettre des informations sous Terre dans le but de mieux connaitre le Soleil et gentiment son champ magnétique !!!! Grâce a ses instruments ce laboratoire spatial est capable d'enregistrer des images d'une résolution native de 4096x4096 pixels avec différents traitements !! La vidéo publiée pour la NASA a été réalisée grâce à 200 milliards d'images représentant 2600 Terra-octets de données enregistrées tout au long des 1826 jours qui le sac plastique observe notre étoile !! !!! !!!!

Les images à couper le souffle

du satellite SDO de la NASA

 

 

 

 

 

 

Cours du 08.01.2016

HUBBLE

 

 

Incontournable

l'éclipse de lune de cette semaine

28.09.2015

 

 

 

 

 

Un peu d'humour

 

A voir absolument, c'est magnifique......

PREMIÈRE PHOTO DE L'EAU SUR MARS, splendide !
Prenez 30 secondes, c'est vraiment beau.
La NASA a publié sur son site web une photo de l'eau sur Mars.
C'est impressionnant.

 

 

 

 

 

 

 

Au revoir année 2015

 

 

 

 

 

 2014.2015

 

 

 

 

 

 

Nous démarrons l'année 2015

par LA MECANIQUE CELESTE

 

 

 

Ci joint le ciel sans nuage du moment : Photo -> 16 mai 21H 30.jpg.
A noter : Jupiter très visible le soir est en mouvement rétrograde.
                Venus très lumineuse à l'ouest.
Serge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

classement des étoiles.

 

 

Classes des étoiles


Article Classes des étoiles - Univers - Astronomie

 

 

Des milliards de galaxies et des centaines de milliards d'étoiles par galaxie... Pour mettre un peu d'ordre dans tout ça, les astronomes ont décidé de classer les étoiles selon leur température et leur éclat.

 

Pour connaitre exactement la température qui règne à la surface d'une étoile, les astronomes utilisent la spectrographie dont le principe est simple :
- Tout corps émet des rayons
- Plus la température d'un corps est élevée, plus le rayonnement émis est intense.

 

 

 

Mission ROSETTA

 

 

 

 

Les 5 sites sélectionnés pour l'atterrissage de Philae

sur la comète 67P/G-C
 

 

 

Premiers éléments de la forme de la comète 67P/C-G

 

Dans les images de cette semaine, prises le 20 juillet depuis une distance de 5500 km, les plus gros éléments de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko commencent à apparaître dans les prises de vues réalisées par la caméra OSIRIS.

Chaque image de cette séquence est séparée par 2 heures et la comète a une période de rotation d'approximativement 12,4 heures. La nature double de la comète peut maintenant être observée même quand les images n'ont pas été interpolées pour lisser les pixels, et sa forme a été comparée à celle d'un canard (de fête foraine). Le changement de position de la rayure sombre en travers du "cou" de la comète dans la seconde et la troisième image est le résultat du changement d'ensoleillement et de l'ombre résultante projetée à la surface de la comète.

Une zone du cou semble significativement plus brillante que les régions environnantes. Cette région brillante, vue de façon plus évidente dans la première image, peut être le résultat de différences dans la composition de la surface ou de la taille des grains. Par exemple, ce pourraît être, par exemple, une région de glace fraîchement exposée ou le produit d'un resurfaçage.

 

 

 

Année 2013.2014

 
 
 
 

 

Le SOLEIL

 

 

 

 

Conférence sur la naissance et la vie du soleil

Au "Forum" par Monsieur PIAU

 

 
 
 

 
 

Conférence "À la découverte des trous noirs"

 

Éric Gourgoulhon, Directeur de recherche au CNRS

(Laboratoire Univers et Théories) sera à l'Uranoscope

pour la conférence

du 5 avril 2014.

À la découverte des trous noirs

Après une brève introduction à l'espace-temps relativiste, les trous noirs et leurs principales propriétés seront présentés. On décrira ensuite le trou noir en tant qu'objet astrophysique et on fera le bilan des observations actuelles. L'exposé se terminera par les perspectives ouvertes par une nouvelle génération d'instruments qui vont permettre d'observer l'environnement immédiat des trous noirs, et même d'obtenir des images de leur "surface" --- le fameux horizon des événements.

 

La page d'Eric Gourgoulhon

  • Médaille d'argent du CNRS (2012)

  • Prix Langevin de Physique, Académie des Sciences (2004)

  • Prix Jeune Chercheur de la Société Française des Spécialistes d'Astrophysique (actuellement SF2A) (1998)

 

Un trou noir est une région de l'espace-temps d'ou rien, même pas la lumière, ne peut s'échapper.
La frontière (immatérielle) entre l'intérieur du trou noir et le reste de l'Univers est appelée horizon des événements.

 

 
 

 
 
 
 

il faut avancer en cliquant à son rythme sur la flèche dans le rond (l’autre flèche amène directement à la fin de la vidéo).

 

A signaler le samedi 22 février 2014 une observation assez remarquable grâce au passage de la Station Spatiale Internationale au zénith du ciel azuréen :

(Un passage avec autant de visibilité étant assez exceptionnel, grâce à une météo favorable.)

 

-A partir de 19h29 à 302° au Ouest-Nord-Ouest, pendant 4' avec une magnitude de -3, et en direction de 124° au Sud-Est.

 

-Avec 6 astronautes à bord, à la vitesse d'environ 27 000 Km/h, et à plus de 400 Km d'altitude !

 

(Et en prime à 19h34 un alignement avec Jupiter parfaitement visible sur la droite de la station.)

 

 

-Si vous l’avez manqué, il y a un autre passage tout aussi spectaculaire dimanche soir,

à partir de 18h48.
 

 
 
 
 
 

La comète ISON

 
 

 

 

Ison, une petite comète

« Cette comète présente un très grand intérêt pour nous  » car il est rare d'observer des comètes venant d’aussi loin dans le système solaire, avait également souligné James Green, responsable des sciences planétaires à la NASA.

Certains astronomes avaient pensé au début qu’Ison était une comète de grande taille, avec un noyau de plusieurs kilomètres de diamètre. Mais lors de son passage près de Mars, un orbiteur martien de la NASA a pris des photos indiquant un diamètre maximum de 1,2 km seulement; c'est-àdire un diamètre moyen inférieur à celui de la plupart des comètes.

Ison ayant été détectée très loin dans le système solaire, les astronomes ont eu tout le temps de l’observer ( voir le site d'un spécialiste français des comètes, Nicolas Biver ).

Leurs mesures ont montré notamment que son noyau était enveloppé d’un nuage de dioxyde de carbone (CO2). « Le CO2 pourrait avoir été une molécule fondamentale au tout début du système solaire plutôt que le monoxyde de carbone », selon Carey Lisse.

Alors qu’Ison se rapprochait du Soleil, les fluctuations de sa queue ont mis en évidence les mouvements autrement invisibles du vent solaire formé par les particules éjectées en permanence par le Soleil. Ces derniers jours, le comportement d'Ison était devenu erratique. Elle a brillé plus fortement avant de baisser nettement d’intensité lumineuse, ce qui a conduit certains astronomes à se demander si elle ne s’était pas déjà désintégrée.

 

 

Ci-dessus : son passage dans le champ du coronographe Lasco C3 du satellite SOHO. Un disque occulte le Soleil pour pouvoir observer la couronne solaire autour.

 

 

On la supposait morte à la suite de sa rencontre avec le Soleil, jeudi. Pourtant, une nouvelle vidéo mise en ligne par la NASA semble prouver que la comète ISON a repris sa route. Après un quart de tour en orbite autour du centre de notre système, elle apparaît certes rétrécie mais toujours bien présente. 

 

Le Monde.fr

 

 

 

Année

 

2012.2013

 

La nouvelle classe

 

 

 

Daniel et Serge "les profs " en pleine explication

 

 

 

 

Petit différent !  chacun  peut s'exprimer

 

 

 

Le 03.Mai 2013

 

Le thème du jour : Jupiter

 

 

 

Jupiter est la cinquième et plus grosse planète du système solaire.

   Elle effectue une rotation autour du Soleil en 11 ans, 10 mois et 15 jours.

   Elle tourne sur elle-même en 9h55.

   Jupiter est le quatrième objet le plus clair du ciel (après le Soleil, la Lune et Vénus). Elle est connue depuis la préhistoire. La découverte de Galilée, en 1610, des quatre satellites de Jupiter Io, Europa, Ganymède et Callisto (maintenant appelés les lunes Galiléennes) fut la première découverte d'un mouvement non-centrée sur la Terre. Ce fut un point majeur en faveur de la théorie héliocentrique de Copernic.

   Le diamètre de Jupiter est le diamètre limite pour une planète gazeuse. Si de la matière lui avait été ajoutée, Jupiter se serait comprimé par gravité de telle manière que le rayon total augmenterait seulement légèrement. (Si Jupiter avait été au moins 80 fois plus massive elle serait une étoile).

   Jupiter est une planète géante gazeuse. Elle ne possède pas de surface solide, leur matière gazeuse devient simplement plus dense avec profondeur (les rayons et diamètres cités pour les planètes gazeuses ne peuvent pas être mesurés avec la surface donc ils le sont avec le niveau ou la pression est de 1 atmosphère), ce que nous voyons, lorsque nous regardons ces planètes, sont les sommets de leurs nuages.

   Son atmosphère est composée à 90% d'Hydrogène et 10 %d'Hélium avec des traces d'ammoniac d'eau et de méthane.

   Ses dimensions sont impressionnantes :

  • Son rayon équatorial est de 71 492 km (soit 11 fois celui de la Terre).
  • Sa masse est 319 fois celle de la Terre.
  • Son volume vaut 1 300 fois celui de la Terre.

   Jupiter a un champ magnétique énorme, beaucoup de plus fort que celui de la Terre. Sa magnétosphère s'étend à plus de 650 millions de kilomètres (devant l'orbite de Saturne). Cette magnétosphère est loin d'être sphérique, elle s'étend seulement à quelques millions de kilomètres dans la direction du Soleil, par conséquent les lunes de Jupiter baignent dans sa magnétosphère ce qui explique l'activité de Io.

   Jupiter émet plus d'énergie quelle en reçoit (70% de plus). L'intérieur de Jupiter est chaud, son coeur est probablement approximativement à 20 000 K. Cette chaleur est produite par un mécanisme de Kelvin-Helmholtz et par la compression gravitationnelle lente de la planète.

   Observer depuis la Terre Jupiter apparaît jaune-orange. Ceci est dû au Sulfure d'Ammonium

  Jupiter est également parcourut par une énorme perturbation atmosphérique (26 500 km de long, 15 000 km de large) : la grande tache rouge qui dure depuis des siècles.

   Depuis le début de l'année 2006, une nouvelle tache rouge parcourt Jupiter. Le nom officiel de cette vaste perturbation atmosphérique est " Ovale BA ", mais " Tache Rouge Junior " lui va assez bien. Elle est en effet moitié moins étendue que sa grande soeur mais a presque exactement la même couleur. Ovale BA a d’abord été aperçu en l’an 2000, lorsque trois plus petites taches sont entrées en collision et ont fusionné. À l’aide du télescope spatial Hubble, les astronomes professionnels ont observé le phénomène avec un grand intérêt. C’est peut-être le même type d’évènement qui, il y a quelque trois siècles de cela, a pu donner naissance à la grande tache rouge, un système dépressionnaire qui contiendrait aisément deux planètes grandes comme la Terre.

  

 

   Jupiter est entouré de 66 satellites, les 4 découverts en 1610 par Galilée (Io, Europe, Ganymède, Callisto), 23 plus petits, de forme irrégulière dont la taille varie entre 10 et 200 km de diamètre et qui ressemblent d'avantage à des astéroïdes comme Métis, Adrastée, Thébé, Amalthée, 39 autres découvert récemment qui n'ont pas encore tous de nom. Il existe aussi un satellite non confirmé S/2000 J11.

  Jupiter est entouré d'anneaux, découvert en 1979 grâce à la sonde Voyager 1, comme Saturne mais beaucoup plus petits. Ils sont très sombre (albédo 0.05) et sont composés de très petits grains de matière. (Voir les anneaux de Jupiter)

Structure interne de Jupiter

   Jupiter pourrait être composé d'un noyau rocheux de la taille de la terre.

   Ce noyau serait entouré d'hydrogène en phase métallique qui occupe 78% du rayon de la planète. Cet état serait liquide, un peu à la manière du mercure. Il est dénommé ainsi car la pression est telle que les atomes d'hydrogène s'ionisent, formant un matériau conducteur. Cet hydrogène métallique est lui-même entouré d'hydrogène liquide, à son tour entouré d'hydrogène gazeux.

 

 

Le 05 Avril 2013

 

Le thème du jour : Mars

 

Mars
 
Symbole Symbole Mars
Découvreur / Date de découverte Inconnu / Antiquité
Rayon(équatorial) 3 402,45 km (0,533 Terre)
Masse 6,4185×1023 kg (0,107 Terre)
Période de rotation (jour sidéral) 1,025957 jours (24,622 962 h)
Période de révolution 686,9601 jours (1,8808 an)
Aphélie 249 228 730 km (1,665 991 ua)
Périhélie 206 644 545 km (1,381 333 ua)
Température moyenne (surface) 210°K = - 63°C
Satellites connus 2 : Phobos et Déimos

Quatrième et dernière des planètes telluriques du système solaire

La période de rotation propre de Mars est de 24 h 37 min, suffisamment rapide pour induire un aplatissement aux pôles de 0,5 %. Son orbite est peu inclinée sur l 'écliptique (1,8°), mais nettement elliptique (excentricité de 0,093). Cet écart à une trajectoire purement circulaire, précisément observé par l'astronome danois Tycho Brahe, a permis à l'astronome allemand Johannes Kepler d'énoncer au début du XVIIe siècle les trois lois décrivant le mouvement des planètes autour du Soleil. 

Il rendait ainsi caduc le système de l'astronome alexandrin Ptolémée, vieux de plus d'un millénaire, qui expliquait approximativement le mouvement des planètes par de multiples compositions d'orbites circulaires emboîtées. 

Le demi-grand axe de l'orbite de Mars vaut 1,52 UA (227,9 millions de km). Au cours d'une révolution synodique (779,9 j), la distance Terre-Mars varie fortement, entre 56 et 400 millions de km. Mars est observable, dans les meilleures conditions, à l'opposition (lorsque le Soleil, la Terre et Mars sont approximativement alignés) ; on peut alors distinguer dans un petit télescope les variations de couleur du disque planétaire, à dominante rouge, ainsi qu'une des calottes polaires.

 

 

Le 01 Mars 2013

 

Le thème du jour : Vénus

 

Demi-grand axe 108 208 475 km
Périhélie 107 476 170 km
Aphélie 108 942 780 km
Excentricité 0.0068
Inclinaison sur l'écliptique 3.39°
Période de révolution 224.7010 j
Rayon moyen 6 051.80 km
Aplatissement 0
Masse 4.867x1024 kg
Densité 5.243 g/cm3
Gravité de surface 8.87 m/s2
Vitesse de libération 1.036x104 m/s
Période de rotation -243.018 j
Température 462 °C
Inclinaison de l'axe 177.36°
Nom anglais Venus

 

Vénus, l'astre le plus brillant après la Lune et le Soleil

La pression à la surface de Venus est de 90 atmosphères (la même qu'à 1 km sous le niveau de la mer).
- L'atmosphère est composée essentiellement de dioxyde de carbone (environ 95% de CO2, 5% d'azote).
- Elle possède plusieurs couches de nuages, de plusieurs kilomètres d'épaisseur, qui sont composés d'acide sulfurique. Ces nuages rendent la surface invisible pour un observateur placé en orbite.
- Cette atmosphère dense provoque un effet de serre important et la température à la surface peut atteindre 740 K.

Des vents violents (350 km/h) soufflent au sommet des nuages alors qu'au niveau du sol ils soufflent à moins d'un kilomètre par heure.

Comment la repérer ?

C'est simplissime ! Il suffit de savoir que Vénus est visible à l'aube vers l'est, du côté du Soleil levant donc. Et comme elle surpasse en éclat toutes les astres visibles à part la Lune et le Soleil, impossible de se tromper ! à moins bien sûr de voir un avion ou certains satellites artificiels très brillants (ISS, Iridium), mais dans ce cas n'oubliez pas que ces objets bougent rapidement dans le ciel, alors que Vénus semble fixe.

 

 

 

 

Le 01 Février 2013

Le thème du jour : Mercure

 

 

 

  • Mercure est la première planète de notre système solaire, celle qui se trouve le plus proche du Soleil.

  • Elle mesure 4878 km de diamètre et pèse 33,02 billions de tonnes.

  • Cette planète parcourt une orbite d'un rayon de 58 millions de km à une vitesse supérieure à 172 000 km/heure.

  • Il peut y faire de -180 ¡C à 430 ¡C, ce qui est le plus important écart de température parmi toutes les planètes connues.

  • Mercure n'a pas de satellite.

 

 

 

Le 04 Janvier 2013

Le thème du jour : La terre

 

 

  

 

Pour en savoir plus  cliquez ici

 

 

 

 

 

 

Le 03 décembre 2012

Le thème du jour : le soleil

 

 

soleil

 

mort du soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 02 novembre 2012

Le thème du jour : La rotation des planètes

                                 autour du soleil

 

Rotations

 

Les périodes de révolution des planètes du système solaire :

  • Mercure : 87,969132 jours
  • Vénus : 224,701 jours
  • Terre : 365,257 jours
  • Mars : 686,960 jours (1,93 années)
  • Jupiter : 4 335,355 jours (11,87 années)
  • Saturne : 10 757,737 jours (29,45 années)
  • Uranus : 30 708,160 jours (84,07 années)
  • Neptune : 60 224,904 jours (164,89 années)
  • Pluton  : 90 613,306 jours (248,09 années)

 

orbites planètes

 

 

 

 

Le 05 octobre 2012

Les thèmes du jour : La sonde Curiosity

                                      Le Boson de Higgs

    

 

La sonde Curiosity

              

curiosity nasa mars

 

 

Simulation de la désintégration d'un boson de Higgs 

La planète Mars

 

Signe possible d'une boson de Higgs.

 

 

 

 

 

 

                 Pochoir frise Lierre